Plan3new

arbrepalabre

logo rayon

SexualitAmour

Eugénie-Africa vie

Introduction

Lorsque sur « radio numéro un », l’animatrice de l’émission « Africa vie » donne la parole aux auditeurs, des questions fusent, de l’Afrique et du reste du monde.Parmi les thèmes qui suscitent intérêt, ceux en rapport avec la sexualité témoignent de la souffrance engendrée par la sous information, la rigidité de l’éducation et une morale qui range la sexualité dans les sujets tabous, voire honteux.

Les difficultés érectiles, l’éjaculation précoce, la masturbation, l’orgasme, la taille du sexe... sont quelques unes de questions qui semblent le plus tarauder la gent masculine. La femme, moins encline à se dévoiler, se préoccupe, elle, de la jouissance, de l’amour, de l’infidélité, de la contraception, des conséquences des troubles hormonales…
 A la croisée des chemins, devant sa culture et celles, véhiculées par les médias, des pays développés, l’africain désemparé se demande quelle voie suivre. Il n’a pas connu de « Mai 68 ». Chez lui, la morale est encore culpabilisante et répressive. L’avortement est encore un crime, la mort, le produit du péché !
La guerre, le SIDA, la faim… en rajoutent aujourd’hui aux questions déjà lancinantes. L’on comprend donc la soif de savoir dont font montre les auditeurs, une curiosité qui ne peut plus se contenter du discours traditionnel. Il ne s’agira pas non plus d’adopter sans discernement les discours pervers d’ailleurs. 
Avant d’en arriver aux relations homme-femme, nous nous proposons de revenir sur les connaissances fondamentales d’anatomie et de physiologie afin d’exclure de nos préoccupations les questions dont les réponses relèveraient de la simple documentation. Le contenu de cet ouvrage repose aussi bien sur notre pratique clinique que sur la bibliographe. Certains éléments de réponses nous viennent directement des sujets concernés par les questions.Nous n’avons pas pour ambition de nous ériger en donneur des leçons universelles. Chacun de nous est un être particulier, nous aurons chacun avec notre partenaire une relation unique. Si le lecteur pouvait trouver dans nos propos des éléments qui pourraient l’inspirer à améliorer sa vie et sa relation avec son partenaire, notre but serait atteint.
Pie Tshibanda Wamwela Bujitu